Piscine Nautiland à Haguenau + d'infos
ProgrammeRestructuration et extension de la piscine Nautiland de Haguenau, 67500
LieuHaguenau, 67500 / voir sur la carte
Maître d’ouvrageVille d'Haguenau
Co-traitantstructure : Batiserf / Fluides : Ethis / économie : les Economistes / acousticien : ESP / paysagiste : Bruno Kubler / OPC : C2bi
Surface / Budget4 691m² / 7.1M d'€
Année2017
StatutEtudes en cours
Calendrier
Détails
Le bâtiment du Nautiland inauguré en 1984 est aujourd'hui un édifice qui présente des défauts ou des situations obsolètes, mais aussi et surtout nombre de qualités (usage, variété des situations de baignade, contexte urbain etc.). La restructuration offre l'occasion de requalifier le bâtiment existant en corrigeant ses défauts et en retrouvant ses qualités. Naturellement il s'agit d'une démarche de projet qui touche à la grammaire architecturale ou fonctionnelle et en aucun cas à la cosmétique ou pire à l'esthétique. Le Nautiland est au coeur de Haguenau, en "plein centre ville". Il s'installe le long de la Moder dans un paysage urbain magnifique où les traces du patrimoine côtoient fièrement les projets publics contemporains, l'ensemble est équilibré et paisible. C'est le coeur de ville qui se stratifie au cour du temps. Malheureusement, il faut reconnaître que le bâtiment du Nautiland n'est pas à la hauteur de l'enjeu. Il ne s'intègre pas à cet équilibre principalement en raison de sa volumétrie fractionnée et son expression peu avenante. Pourtant tout n'est pas faux, son implantation le long de la Moder est parfaite, ses proportions sont justes et permettent un dialogue à armes égales avec ses voisins. Aujourd'hui son écriture perturbe la cohérence: Le grand toit incliné (bien que de couleur rose) est recouvert d'une étanchéité basique, froissée et sans noblesse. L'escalier central qui relie l'étage au jardin est bavard et son écriture est maladroite. Les quelques ajouts au fil du temps et notamment les clôtures ouest en pin ajoutent à la confusion.

Comme tout projet de restructuration lourde, la première intervention consiste à débarrasser le bâtiment existant de ce qui ne fonctionne pas:

Le hall existant à +1.50m est démoli, il est remplacé par un hall d'entrée neuf qui s'installe au niveau de la rue et de la halle des bassins. C'est une extension dont la forme élémentaire et l'écriture sobre ne vient pas perturber la volumétrie globale déjà compliqué de l'édifice existant. Ce nouvel espace, largement vitré sur la rue invite naturellement à la pratique des lieux. L'entrée dans l'édifice se fait par la façade ouest au travers d'un sas qui ouvre sur un large parvis planté ou il est agréable de se retrouver ou de patienter en attendant sa famille ou ses amis. La mise en relation entre le Nautiland et la ville est directe. A l'intérieur du hall, l'espace est généreux permettant facilement l'attente, le snacking, le contrôle des accès. l'espace beauté s'installe dans un sous espace du hall au delà du contrôle d'accès il est possible de se sécher les cheveux hors du temps de baignade. La banque d'accueil, située en position centrale contrôle facilement toutes les allées et venues du public, le volume compact de la banque d'accueil dans l'espace du hall sert d'articulation entre la zone d'entrée et la zone contrôlée.

Les vestiaires (publics et groupes) sont dorénavant à la même altitude que le hall (les escaliers sont démolis). Ils sont généreux et accessibles après le passage obligée par une large zone de déchaussage ou l'on trouve des bancs et une cabine de change permettant une éventuelle intimité. Un patio extérieur planté, apporte de la lumière naturelle dans la zone de déchaussage et articule les vestiaires publics. Les vestiaires sont mixtes et offrent dans un seul espace, cabines et casiers. Les douches mixtes elles aussi, proposent des douches collectives et individuelles. Ce dispositif de change qui transforme le passant en baigneur s'achève par un large pédiluve donnant sur un espace généreux de la halle des bassins.

La halle des bassins est profondément modifiée. Au delà de la rénovation contemporaine qui consiste en l'installation de bassins inox, le remplacement du carrelage et la rénovation technique, les choix de projet ont pour objet principal de trouver l'unité du lieu en mettant en relation forte les halls bas et hauts. Pour cela, la coursive existante menant à l'escalier de secours et le ponton en bois sont démolis et remplacés par un dispositif composés d'escaliers aux dimensions généreuses qui invitent facilement et naturellement à la traversée du bassin et à la découverte de l'étage. A l'étage tous les éléments décoratifs et de séparations du balcon sont déposés. La mezzanine est elle aussi. Le grand plan incliné est désormais continu sur la totalité de la halle des bassins. Il est débarrassé de sa couverture opaque qui est remplacée par une membrane en ballons ETFE. L'expression de l'édifice est profondément modernisé, le rapport au ciel est direct on prend conscience depuis le bassin du temps qu'il fait, du temps qui passe. La charpente bois support de couverture est inchangée et seulement repeinte en blanc.

La rivière à courant est un élément essentiel de la nouvelle offre de loisirs. Elle est directement accessible depuis le hall bas. Elle s'installe le long de la façade sud entre le niveau +/-0.00 et le niveau -3.00m, Elle s'inscrit en dépression dans le paysage du jardin extérieur. Ce choix offre de nombreux avantages: La rivière est posée au sol, ancrée dans le jardin au lieu d'être aérienne, la question du traitement paysagé et de sa sous face ne se pose plus. L'édicule unique qui relie le départ et l'arrivée est un seul espace lumineux et agréable qui s'inscrit dans la hauteur de la façade existante. La rivière n'entre pas en conflit formel avec le plan de toiture incliné, son inscription dans le paysage urbain classé est imperceptible, l'équilibre formel urbain le long de la Moder n'est pas perturbé. Du point de vue ludique, le public voit depuis le jardin la totalité de la rivière et peut apprécier le plaisir des baigneurs qui s'amusent dans la rivière. La surveillance est facile, la maintenance et le nettoyage de la rivière vide avant ouverture se fait en quelque sorte de plein pieds. Formellement la rivière est un serpentin ou se succèdent les pentes ludiques et les espaces de repos.

L'espace Sauna est très légèrement restructuré pour permettre l'aménagement des trois chalets extérieurs. Ces derniers s'installent dans un sous espace extérieur qui fait face au mur classé.

A l'étage, l'ancienne cafétéria est démolie pour laisser place à une aire de jeux splash pad qui complète l'offre aux plus jeunes. La toiture Nord est refaite, elle reçoit de grandes verrières qui éclairent naturellement l'espace destiné aux jeunes. Le carrelage est clair, la décoration sobre. La rivière est débarrassée de ses décors en carton pate, L'offre de jeux est rénovée mais maintenue. L'espace snacking s'installe à l'Est dans l'ancienne zone perdue, il est directement accessible depuis l'escalier qui mène à la halle basse. La salle d'anniversaire est en prolongement de cet espace.

Les locaux techniques sont réaménagés, les centrales d'air s'installent dans un édicule à l'étage libérant ainsi de l'espace dans les locaux techniques existants. L'installation du traitement d'eau est simplifiée.


Aménagements extérieurs

Le réaménagement du Nautiland nous amène à une clarification des espaces associés. Au nord on trouve les différents accès aux équipements (aussi bien pour les usagers que techniques). Ces espaces sont apaisés par une mise à niveau des abords et présentent un traitement minéral de surface qualitatif (béton ou dallage). Ce traitement s'étire sur l'ensemble de la face nord.

Sur les franges est, ouest et sud une large lanière de graminées et de vivaces à fleurs est implantée. Cette installation permet la constitution d'une épaisseur végétale qui isole la ville des pratiques de plages. La plage devient un cocon au sein duquel peuvent se développer les activités liées aux jeux aquatiques : plage herbeuse, beach volley sur sable, splash park, plage minérale, rivière ludique. La ceinture végétale fédère et propose une singularité exotique et intemporelle au lieu.