Piscine tournesol Lautrec + d'infos
Programmeextention et réhabilitation de la piscine Lautrec
LieuToulouse, 31
Maître d’ouvrageville de Toulouse
Co-traitantarchitecte cotraitant: lsd ; structure: batiserf ; fluides: c2di ; économie: echoes ; acoustique: esp ; BIM: sighline ; mise en service installation technique: Atmosphere
Surface / Budget3337 m² / 3.58 M€
Annéeen cours
Statutétudes en cours
Calendrier
Détails
Le projet ne se contente pas de la seule conception d’un bâtiment en extension, c’est un projet d’aménagement global du site. L’implantation de l’extension, la position du bassin extérieur, les cheminements de livraison ou d’accès au food truck forment un tout cohérent permettant une nouvelle identité du lieu et offrant des fonctionnalités qui tiennent compte des contraintes du site et notamment des espaces habités très proches des plages.

Le bâtiment en extension se développe au nord mais surtout à l’ouest de la coupole sous la forme d’une figure proche de l’équerre aux angles adoucis, qui épouse les contraintes du site :

+ Au Nord : la façade de l’extension s’installe parallèle au gymnase et en retrait de 5m. Cette aile accueille l’entrée dans l’édifice). On y trouve les vestiaires publics.
+ A l’ouest, le bâtiment s’aligne en retrait de 3 m avec la limite du terrain. Cette aile accueille, les vestiaires collectifs, et au sud les futurs locaux techniques qui seront accessibles depuis une voie douce aménagée au sud.. La mise à distance avec les habitations voisine est assurée.
+ Au sud, l’ancienne plage végétale est entièrement aménagée pour accueillir le bassin de 50 m. Celui-ci s’installe sur une généreuse plage minérale réalisée en béton bouchardé. C’est un tapis continu entre coupole et bassin. La plage végétale s’étire vers le sud du terrain, plantée d’arbres, elle est en continuité de la plage minérale, seule une clôture en ganivelle sépare les plages minérales et végétales et assure les obligations de passage par les pédiluves extérieurs. L’ensemble est ceint d’une épaisseur végétale dense haute faite de graminées et d’herbes hautes (miscanthus). Cette ceinture végétale écrit le périmètre du projet et assure une mise à distance naturelle entre les habitations et le projet public.
+ A l’est l’aire de « food truck » et de piquenique s’installent en lieu et place des anciens locaux techniques.

HQE :
Isolation thermique renforcée du bâtiment renforcée, Préchauffage de l’eau des bassins par récupération sur les débits de fuite, Préchauffage du bassin nordique par le condenseur de la PAC à absorption, Préchauffage de l’ECS par récupération sur eaux grises des douches, Chauffage solaire de l’ECS, Récupération d’énergie à très haute efficacité sur les centrales de traitement d’air double flux, Chauffage par cascade de chaudières gaz naturel à condensation, Commande de « chasse d’air » sur la CTA bassin asservi au taux de chlore combiné (passage temporisé en 100% Air Neuf), Baisse programmée sur la GTC de la température des bassins pour limiter l’évaporation nocturne, Réutilisation des eaux des pédiluves pour l’alimentation des sanitaires, Traitement des chloramines par déchloraminateur UV sur les bassins intérieurs, 130 m2 de panneaux photovoltaïques pour une autoconsommation 100%