Extension du groupe scolaire Danielle Mitterrand à Pierrefitte-sur-Seine
Concours juillet 2020



Réception du groupe scolaire et périscolaire d'Otterswiller
aout 2020
La rigueur de l’organisation du projet, la simplicité apparente de son occupation du site et de la gestion des accès, se traduisent par une écriture volontairement épurée. La palette de matériaux est réduite au nombre d’éléments qui composent le projet: - béton architectonique structuré de teinte gris anthracite pour le socle (niveau bas) - tuiles à queue d’aronde émaillées blanc pour les locaux communs et la maternelle - écailles en losanges d’acier laqué blanc pour le périscolaire. Ces matériaux de qualité soulignent le caractère institutionnel de l'édifice et ne nécessitent aucun entretien. Ils sont complétés par des menuiseries extérieures en alu/bois laqué blanc, équipées de triple vitrage et protégées des surchauffes par des stores extérieurs. Le bilan carbone très favorable du projet réalisé essentiellement en structure bois est encore amélioré par le choix de matériaux ne nécessitant aucun entretien, inusables et auto nettoyants. Le développement soutenable se conçoit aussi en termes de durabilité des bâtiments. Si l'écriture des façades reflète le statut public de l'édifice, un groupe scolaire se doit d'être un lieu accueillant, invitant ses jeunes usagers à y entrer et à s'y sentir en toute confiance pour démarrer des études qu'on leur souhaite longues et fructueuses. Les matériaux intérieurs sont peu nombreux, simples, robustes et ne nécessitant qu’un entretien classique : peintures écologiques aux murs, plafonds acoustiques en bois localement démontables pour un accès facile aux organes techniques de distribution des fluides, sols en caoutchouc, portes et mobiliers intégrés en stratifié blanc.


Réception de l'école maternelle et périscolaire d'Offendorf
Juillet 2020
Le bâtiment s’organise en simple rez-de-chaussée en respectant l’autonomie des deux pôles, maternelle et périscolaire. Autonomes en fonctionnement, ces deux pôles partagent un même statut, non hiérarchisé. L’un et l’autre sont agencés de manière rationnelle, dans un souci d’économie de surfaces. L’organisation générale de l’édifice prend la forme d’un rectangle proche du double carré qui réunit les deux parties de programme avec, en position centrale, les espaces communs de la maternelle qui ont vocation à être mutualisés. L’épaisseur du bâtiment favorise sa compacité et donc son efficacité thermique. La pureté géométrique du volume est ensuite perturbée par extrusion et addition. Un premier « creux » dans la façade Nord-Est délimite l’espace de l’entrée principale, un espace accueillant et abrité dans la continuité du parvis extérieur paysagé. Un second « creux » dans en façade Sud-Ouest génère un préau, espace extérieur de qualité situé à l’articulation des deux pôles (maternelle et périscolaire). Au niveau des grandes salles (la salle de motricité, l’atelier périscolaire et la salle à manger), le volume de base est coiffé par des volumes en addition : ce sont des hauts-jours vitrés qui permettent à la lumière naturelle de pénétrer au cœur de l’édifice et singularisent la volumétrie intérieure des locaux. La répartition des salles de classe et d’activités offre une multiplicité de transparences intérieures et de vues cadrées vers le paysage extérieur. La volumétrie et le positionnement des classes rendent possible d'éventuelles permutations futures de fonctionnement avec le périscolaire.


36 logements et commerces dans l'éco quartier du Danube à Strasbourg
photos extérieurs_juillet 2020
Le projet Danube, 650 logements + locaux d’activités sur 7 ha, s’inscrit dans le cadre d’une reconquête de friches urbaines, sur l’axe structurant Strasbourg-Kehl. Il constitue pour l’agglomération un projet « pilote » aux ambitions environnementales et énergétiques élevées, présentera une forte mixité sociale, une grande diversité des opérateurs et des fonctions urbaines. Basé sur une réduction drastique de la place de la voiture au profit des modes collectifs et actifs, son élaboration associe très largement les citoyens. Dans ce contexte et dans le cadre contraint de la production de logement social, nous proposons un projet sobre -briques et enduit- qui privilégie : - la qualité spatiale des logements : orientations, fluidité, générosité des loggias, .. - les dispositifs de partage et de rencontre des usagers : hall à vélos en rez-de-chaussée, traversant et transparent, ouvrant des vues sur le jardin partagé en cœur d’ilot, circulations éclairées naturellement, terrasse partagée à R+7 équipée d’une pergola, d’une cuisine d’été, de rangements pour le mobilier d’extérieur, d’un potager partagé, … Le projet tente de répondre à la question qui caractérise la problématique du logement, la notion d’habiter, ou comment faire d’un espace un lieu ?


Livraison phase 1_groupe scolaire Jean Jacques Rousseau à Colombes
mai 2020
Le parti architectural synthétise et hiérarchise les contraintes, il développe une attitude cohérente pour apporter une réponse simple à un contexte compliqué. Les bâtiments sont démolis. Seule la barre est conservée mais entièrement restructurée. Elle est doublée à l'ouest par un bâtiment neuf qui abrite les salles de classes de l'école maternelle sur deux niveaux; les petits à rez-de-chaussée, les moyens et les grands à l'étage. Un jardin atrium prend place entre les deux bâtiments. Une nouvelle situation spatiale et fonctionnelle est créée : l'école maternelle et l'école élémentaire se font face autour d'un espace commun, un atrium jardin sur deux niveaux. Deux extensions supplémentaires sont construites: Au nord ouest l'espace de restauration s'installe le long de la limite ouest et en retrait sur la rue Rousseau permet l'aménagement d'un généreux parvis d'accueil des élèves et de leurs parents. Au Sud est une extension regroupe la salle polyvalente sur cour et une partie de l'accueil de loisirs qui est aménagé autour d'un petit jardin. Label EFFINERGIE+


Gymnase scolaire à Bischwiller
livré en 2019
Le projet développe une architecture résolument simple, sobre et contemporaine. Un socle bas en double mur de béton clair ancre le projet dans le site. C'est une plinthe épaisse à la géométrie minimaliste. Ce socle accueille les fonctions principalement servantes: vestiaires, rangements, locaux techniques. La salle de sport d'une hauteur libre de 7m émerge du socle dans un volume qui reste en retrait du socle sur les 4 faces, ce dispositif réduit l'impact du volume sportif. Sur les façades nord et sud, le socle se prolonge en auvent pour abriter les vélos coté entrée des associations et pour permettre aux élèves d'attendre l'heure du sport à l'abri des intempéries coté cour. Au niveau de l'aire de jeu: un jeu de transparences met en relation forte l'intérieur et l’extérieur. Dans la salle de Sport, les pignons nord et sud sont vitrés toute largeur de salle et mettent en relation au travers de vues cadrées la rue du Général Leclerc et l'école. A l'intérieur un filet discret mais efficace protège les vitrages des jets de ballons. A l'extérieur, l’auvent coté sud assure la protection solaire et évite l'éblouissement. Coté est et ouest des hauts jours vitrés tramés sur la structure porteuse assurent un éclairement naturel de qualité des espaces sportifs (constant et suffisant) et offrent la vue vers le ciel. Des stores motorisés assurent le contrôle de l'éblouissement. Ce dispositif de double ouverture multiplie les vues vers la cour ou vers le ciel, l'espace de la salle est à la fois simple et de qualité. La conception structurelle est en cohérence avec le parti du projet Le socle est en béton, il résiste aux usages et aux jeux de ballons. Le volume en émergence est réalisé en structure de bois lamellé collé apparent et mur à ossature bois pour les pignons. La structure en charpente bois de la salle se compose de portiques identiques avec un intervalle entre 2 portiques réduit (120cm). La distance réduite entre deux portiques permet de limiter la charge portée par la toiture est ainsi d'optimiser la hauteur de poutre. Le bâtiment, qui offre une salle de 7 m de hauteur libre n'a que 8 m de gabarit extérieur. Cela limite l'impact du volume de l'édifice dans le terrain. Sa proximité avec les logements (toutefois mis à distance par le socle béton) est alors acceptable. A l'intérieur la succession des poutres assure la finition en plafond. Entre chaque poutre, sous le platelage support de couverture, une laine épaisse avec un voile noir assure l'affaiblissement acoustique en plafond.